No border fait déjà débat

Publié le par Mailgorn Gouez

No border fait déjà débat




Entre psychose et curiosité, Calais retient son souffle avant l'arrivée du camp No Border. Ce collectif qui milite pour « la fin des frontières et des contrôles migratoires », devrait s'installer dans la ville du 23 au 29 juin. Une semaine de conférences, de débats, et une manifestation, le samedi 27 juin, pour « mettre en lumière la situation des migrants à Calais ».



 

Plus d'un millier de personnes sont attendues. Malgré un important dispositif policier - gardé secret -, Natacha Bouchart (UMP), la maire de Calais a annulé des animations et le conseil municipal prévus cette semaine-là.





« Pour diaboliser notre mouvement. Comme si on allait manger des enfants », ironise Thomas, militant à No Border. « Ils affichent un pacifisme à toute épreuve, prévient Pierre de Bousquet, le préfet du Pas-de-Calais. Mais à chaque fois, ils font dériver les manifestations. » Des débordements, « il peut y en avoir, mais comme dans toute manif », minimise Thomas. La hantise ? Le fiasco de Strasbourg, où des exactions avaient eu lieu le 4 avril en marge du sommet de l'Otan. « Il y a des limites quand même, s'interroge Jean-Pierre Leclercq, le président de l'association Salam. Pour la manifestation de SOS Sans Papiers (le 21 mai dernier), il y avait déjà eu un déploiement de force phénoménal ». No Border s'installera à Calais entre la rocade et la rue du Groupe Normandie-Niémen. Les associations croisent les doigts : « On est OK pour des débats, assure Salam. Nous, on a un boulot : nourrir les migrants. Il ne faudrait pas que ça se retourne contre eux. »





Source : Gabriel Thierry pour 20minutes.fr



la suite : http://antirepression.over-blog.com/article-32755097.html




.

Publié dans Vent Libertaire 29

Commenter cet article