Les personnes interpellées, encore une fois libérées sans charge

Publié le par Mailgorn Gouez

Les personnes interpellées,
encore une fois
libérées sans charge






Les jeunes Ugaitz Arin, Iban Aldana et Ioritz Aranbarri, arrêtés hier matin, ont finalement été libérés sans charge en fin de journée. L'opération a été menée dans le cadre de l'enquête sur un attentat contre une agence immobilière, d'après les familles des personnes interpellées.


La police est intervenue à 6 heures du matin. Dans le cas de Ioritz Aranbarri, elle a d'abord procédé à la perquisition de son domicile d'Ascain. Ugaitz Arin, a été arrêté dans le même village. Quant à Iban Aldana, la police l'a trouvé à son domicile de Ciboure.


En solidarité avec les personnes interpellées, hier soir, 250 personnes se sont rassemblées à Ciboure, 100 à Ascain et, elles étaient 60 à Bayonne à midi.


Les mobilisations d'hier soir ont montré «le profond ras-le-bol ressenti dans ce pays face à la politique imbécile des autorités françaises au Pays Basque nord», a souligné le collectif anti-répressif Askatasuna. Il poursuit : «Nous refusons que les arrestations, les interrogatoires, le fichage et autres mesures d'exception ne deviennent une routine dans ce pays». Et conclut : «la fin de ce conflit ne passera que par la reconnaissance des droits de chacun et par le respect de la démocratie».


Ce n'est pas la première fois que la police interpelle des personnes pour les libérer plus tard, sans charge. Les dernières arrestations datent du 11 mars. La police avait alors arrêté quatre personnes dans le cadre d'une enquête concernant des faits datant du 18 avril 2007. La veille, elle avait procédé à la même opération avec quatre autres jeunes ; cette fois, en relation avec le dossier de l'attentat contre l'agence Guy Hoquet d'Anglet.

Source : Goizeder Taberna pour Le Journal du Pays Basque





la suite : http://antirepression.over-blog.com/article-32476862.html




.

Publié dans Vent Libertaire 29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article