Indignation libanaise générale vis-à-vis des mensonges rapportés par Der Spiegel visant Hezbollah

Publié le par Mailgorn Gouez


Indignation libanaise générale vis-à-vis des mensonges rapportés par Der Spiegel
visant Hezbollah

 

 

 
 
Beyrouth /   La médisance lancée par le magazine allemand Der Spiegel à l'encontre de Hezbollah a suscité une forte indignation dans les milieux libanais qui avaient tous avertis des arrière-plans des mystifications rapportées par le magazine allemand.

L'ancien Premier Ministre libanais, M. Omar Karamé, a qualifié les prétentions de Der Spiegel "mine visant à faire éclater la situation intérieure au Liban au service de l'ennemi israélien et ses plans dans e pays".

Le chef du Congrès Populaire Libanais, M. Kamal Chatila, y trouve le moyen de faire éclater la sédition entre les Libanais, accusant "l'ennemi sioniste et ses suppôts" d'être à l'origine de cette nouvelle campagne de "mensonges montées de toute pièce".

"L'ennemi sioniste voulait venger tous les moyens sa nouvelle défaite marquée par le démantèlement des réseaux d'espionnage qui s'effondrent l'un après l'autres", tient à souligner M. Chatila.

Abel Nasser Jabri, vice-président du Front de l'action islamique, Cheikh Nasreddine al-Gharib, Cheikh Aql des monothéistes Druzes, le chef du Parti al-Tadamon, M. Emile Rahmé, la Rencontre Islamique Unioniste et la Ligue des travailleurs, sont unanimes à qualifier ce qu'avait publié Der Spiegel "dénigrement visant à porter atteinte à la réputation de la résistance", et "tentative d'allumer le feu de la sédition entre Libanais".

Pour M. Fayçal al-Daoud, secréatire général du Mouvement de la lutte libanaise arabe, l'article publié par Der Spiegel est une révélation éclatante des tentatives de l'ennemi sioniste de faire le noir sur les vrais auteurs de l'assassinats de Rafic al-Hariri, et exigé qu'on porte plainte contre le journaliste, auteur de l'article, "lié aux services secrets israéliens, pour instigation à la guerre civile au Liban", estime-t-il.

La Rencontre nationale chrétienne a affirmé que l'article du magazine allemand constitue une provocation dangereuse visant à faire éclater la situation au Liban, et exigé une attitude franche et claire pour faire face à ce plan israélien.

Le président du Conseil général maronite, Wadi' al-Khazen, et le chef du bureau politique du Mouvement AMAL, M. Jamil al-Hayek, estiment que l'ennemi sioniste cherche par l'article publié par Der Spiegel cacher sa nouvelle grande défaite consistant en le démantèlement de ses réseaux d'espionnage au Liban, appelant les Libanais à contenir les répercussions de tel article qui vise à porter un coup à la paix civile dans le pays. Gh.H.
 
la suite : http://www.sana.sy/fra/55/2009/05/26/228310.htm

 


.

Publié dans Vent Libertaire 29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article