1er juin antifasciste à Wingles : appel politique

Publié le par Mailgorn Gouez

1er juin antifasciste à Wingles : appel politique




Appel à signatures aux structures progressistes

Le 1er juin à WINGLES dans le Pas de Calais RASSEMBLEMENT ANTI FRONT NATIONAL

« LES FASCISTES, LE FN et Marine Le Pen NE SONT PAS LES BIENVENUS CHEZ LES CH’TIS NI A WINGLES »

 


Le 1er juin, la caravane frontiste s’arrêtera à Wingles (seule étape dans le Pas de Calais…heureusement), une petite ville ouvrière du bassin minier située entre Lens et La Bassée.

 


L’extrême droite organisera au « Domaine des Cygnes », un « repas champêtre à 10€ » qui s’achèvera à 15h00 par un discours de la tête de liste FN aux européennes.

 


Le CVA : Comité de Vigilance Antifasciste 62 appelle toutes celles et ceux (citoyens-es, partis, associations, syndicats… qui s’opposent à la propagande populiste, raciste et xénophobe de ce parti d’extrême-droite) à signer cet appel politique à la mobilisation contre cette présence fasciste.

 


Il faut montrer aux frontistes : « qu’ils n’ont rien à faire ici », « qu’ils ne sont pas les « bienvenus chez les Ch’tis ». D’ailleurs, nous avons demandé à Dany BOON et Kad MERAD d’être parmi nous !

 


Depuis quelques semaines, l’affichage sauvage du FN dans le Nord-Pas de Calais, souille nos routes, vos villes, vos villages, nos quartiers…notre environnement est pollué par le populisme et le fanatisme xénophobe.

 


Le FN et ses thèses d’extrême-droite, ne sont pas compatibles avec l’histoire de cette région et du Pas de Calais : terre de résistance !

 


Le FN est un parti fasciste, Le Pen l’a assez prouvé dans ses déclarations racistes et négationnistes. Il appuie sa stratégie politicienne sur la différence des « races et des nationalités » et sur la misère sociale.

Il prône la haine des autres et la division entre travailleurs « français de souche », travailleurs « français issus de l’immigration », « travailleurs immigrés », avec une islamophobie sans complexe.

 


Le patronat, les banquiers, servent la montée de l’extrême droite. La crise du capitalisme mondial qui touche notre région, terre d’industries et de productions, met des milliers de salariés-es au chômage technique, engendre des fermetures qui créent le chômage, la précarité et la misère… le terreau même du populisme et de la montée du « racisme ordinaire ».

 


L’histoire ouvrière du Nord-Pas de Calais, celle des « Ch’tis et des Boyaux Rouges », celle des travailleurs des Mines, du Textile, de l’Industrie, du BTP…n’est pas celle du FN. Nous avons ici des valeurs de fraternité et de solidarité, des valeurs de classe, des valeurs de Résistance au fascisme, au racisme… des valeurs ouvrières fortes !

 


Ici, on peut s’appeler : Julie Kénouche, Ahmed Leroy, Tadeuz Biaggi, Giovanni Milavick, Névés Vandenberghe… personne n’est choquée, personne ne prête attention puisque ce brassage est historique et qu’il a fait la richesse de cette région !

 


Au fond de la Mine, la couleur n’avait pas d’importance, devant les métiers à tisser, la langue n’avait pas d’importance, sur la chaîne de production ou sur le chantier…, le nom, la couleur, la langue, la religion ou la nationalité n’ont pas d’importance… car l’exploitation est la même et le travail est aussi dur pour les uns comme pour les autres, le patronat se fiche de la couleur, de la nationalité, de la religion, de la langue…tant que sa production est assurée, tant que son béton est coulé, et que ses bénéfices remplissent ses coffres en euro sonnants et trébuchants.

 


Le Pen et le FN, n’ont pas choisi notre région par hasard. Ils savent que la misère grandissante permet d’entendre n’importe quoi, même les discours les plus stupides et en employant les mots les plus crus.

 


Ni Wingles, ni Hénin-Beaumont, ni le Pas de Calais, ni le Nord, ne doivent servir de tremplin à la plateforme idéologique de l’extrême-droite qui représente un véritable danger pour les droits, les acquis sociaux, la liberté… la démocratie…

 


L’extrême droite, dans tous les pays et de tout temps, a nourri les masses les plus exploitées de promesses et de discours enflammés, mais l’histoire a démontré que c’est le contraire qui a été fait.

 


L’extrême-droite tente de masquer son véritable visage derrière un écran de fumée pseudo démocratique nationaliste et social. Mais en fait c’est une arme de guerre chauvine du grand capital qui la brandit quand la fièvre du mécontentement monte chez les travailleurs… donc quand ses intérêts de classe sont menacés !

 


Nous appelons tous les progressistes à se joindre à cet appel contre cette présence nauséabonde ici et ailleurs sur cva.arras@gmail.com. SOYONS NOMBREUX, NE LAISSONS PAS LE F- HAINE S’INSTALLER !

 


Comité de Vigilance Antifasciste 62 : cva.arras@gmail.com (adresse postale en cours)

 

la suite : http://antirepression.over-blog.com/article-31737488.html

 

 

.

Publié dans Vent Libertaire 29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article