Manifestation nationale contre la répression d’Etat

Publié le par Mailgorn Gouez

Manifestation nationale
contre la répression d’Etat



 

CONTRE TOUTES LES RÉPRESSIONS

ATHÈNES, STRASBOURG, LONDRES, VILLIERS-LE-BEL

PARTOUT C’EST L’INSURRECTION QUI VIENT.

Parce qu’il y en a assez, assez de cette société réactionnaire où chaque fait divers fait l’objet d’une nouvelle loi ultra répressive, où chaque individu-e opposé-e à ce gouvernement conservateur ultra libéral devient un suspect potentiel, où militer et être humain envers les autres est un crime. Lorsqu’un état place par l’intermédiaire de ses forces de répression, en une année 600 000 personnes en garde à vue soit 1% de sa propre population, ou lorsqu’il accuse de « délit de solidarité » ceux qui viennent en aide aux sans papiers, alors cet état là prend dangereusement une attitude fascisante. De nombreux témoignages à chaque manifestation nous montrent la face cachée de l’état, celle de la violence des chiens de garde de la république équipés d’armes de plus en plus dangereuses. Chaque jour, c’est des contrôles d’identité au faciès, des matraquages, des traumas crâniens, pertes de la perception visuelle ou auditive... tant de blessures qui restent marquées toute une vie pour s’être opposé au gouvernement.


Ces exemples ne sont qu’une infime minorité des formes répressives et perverses que l’Etat prend à l’encontre de simples individus-es et de ses opposants politiques. Que ce soit au niveau social, économique ou politique, chacun doit se rendre compte qu’a n’importe quel moment, une cellule l’attend. Ras le bol de tous ces interdits, marre de ce flicage à outrance, marre de ce pouvoir en place qui chaque jour nous assassine moralement et physiquement, crions notre colère dans la rue le 23 mai !

  • En solidarité avec les insurgés de Strasbourg, Tarnac et tous les engeolés
  • Contre les violences, les humiliations et le racisme permanent des polices
  • Contre les rafles des sans-papiers et contrôles aux faciès
  • Contre la criminalisation de l’antifascisme
  • Contre les répressions sociales sur les salariés en grève
  • Contre le fichage ADN et photographique des manifestants, salariés, syndicalistes, individus-es
  • Contre l’interdiction de porter des cagoules et de garder l’anonymat dans nos manifs

Liens


La suite : http://antirepression.over-blog.com/article-31546668.html

Publié dans Vent Libertaire 29

Commenter cet article